03.06.2016

Suomeksi | in English | en Français

Suuri sydän on poissa

Mika Rainer Kalliomaa 16.10.1972 – 22.5.2016

Mika Kalliomaa a grandi à Vantaa dans une famille d'entrepreneurs qui comprenait également son frère aîné de quatre ans, Petri. Des photos existent de Mika sportif sur sa moto de motocross avant l'âge de dix ans. Au cours de son école secondaire à Hakunila il s'est intéressé par les sports de force. Il est diplômé de l'école secondaire Sotunki.

Un grand tournant est arrivé dans la vie de Mika en 1995 quand il s'est inscrit à un cours de base de Savate, boxe française. Déjà dans les premières classes Mika a montré un talent naturel pour le sport. La pratique de Savate, aussi que les autres activités parmi ce sport sont devenu une partie importante de sa vie, continuant jusqu'à la fin.

Après quelques années de pratique, Kalliomaa a complété une qualification de juge international et le degré d'instructeur en France. Il a également réalisé un championnat de kickboxing en Finlande. Il est un des rares Finlandais d'avoir participé aux matches de plein contact de Savate dans les compétitions internationales. Kalliomaa est le fondateur de la Fédération officielle de Savate en Finlande (Suomen Savate). Un juge respecté, dans sa chemise blanche à col, il est devenu une vue de plus en plus familière dans les compétitions de championnat internationales, tout en travaillant comme entraîneur de l'équipe finlandaise.

Par nature, Mika était cent pour cent entrepreneur, qui ne se plaignent de petites choses. Il a travaillé dans l'entreprise familiale Kuljetus Oy Kalliomaa (Transport Kalliomaa). Si l'on voulait réveiller cet entrepreneur ponctuel, il fallait régler l'horloge d'alarme pour cinq heures trente - que ce soit dans la gelée de février ou les jours de vacances chaudes de juillet.

Kalliomaa était un grand cuisinier. En le visitant pour un café, on pouvait sentir les petits pains cuits au four de cet homme positif déjà à la porte d'entrée. En jouissant ces plats à la table, nous avons plaisanté en disant que "Quelqu'un va être très heureuse d'avoir un jour Mika pour sa femme!" Cet athlète avec des habitudes alimentaires saines avait une faiblesse insurmontable: le "Dallas pulla" (une pâtisserie finlandaise).

La méthode de coaching professionnel et responsable de Mika a impressionné tout le monde. Sa technique était comme directement à partir d'un manuel, une bonne technique étant son objectif principal. Son style d'enseignement était clair, fort et confiant, ce qui reflétait sa personnalité et ses choix de vie stables.

Il avait toujours du temps pour ses élèves après la pratique, et des discussions constructives continuaient souvent jusqu'àprès les heures d'ouverture de la salle de gym. Beaucoup de membres se souviennent des exercices en plein air de Mika dans Pirkkola parc sportif, qui continuaient pendant plusieurs étés.

Kalliomaa avait un talent pour créer une atmosphère positive et douce, même si l'exercice était exigeant. Il y avait toujours beaucoup d'humour dans la classe de Mika, ce qui n'a pas diminué sa crédibilité en tant que coach et expert. Kalliomaa n'a pas fait un nombre de lui-même, il a écouté des autres.

Quant à l'éducation des instructeurs, il excellait dans le domaine de la physique du corps humain, ainsi que sa connaissance du sport. Il n'y a pas un type de blessure sportive qu'il n'ait pas eu lui-même, ou sur lequel il n'ait autrement acquis des connaissances.

Mika Kalliomaa a épousé son aimée Titta, qui l'a soutenu jusqu'à ce que son grand cœur a arrêté. Kalliomaa était aussi le père d'un fils. Nous allons un jour honorer le souhait de Mika et amener Luca, actuellement trois ans, à la salle de gym Savate. Nous allons également lui raconter comment ètait son père, et quelles étaient ses valeurs dans le sport et dans la vie en général.

La volonté de vivre de Mika, et la forte condition physique ont également contribué à la lutte contre un cancer grave et rare. Kalliomaa a rencontré cette maladie mortelle essentiellement de la même manière qu'il avait vécu sa vie: avec une compréhension constructive et l'humour noir. Une semaine avant sa mort, en discutant la mort, Mika, avec les yeux vitreux, a déclaré: "Qu'est-ce qu'on peut faire. Shit happens!"

L'instructeur de longue date de Savate club Mika Kalliomaa est mort le 22 mai 2016 à Terhokoti à Helsinki. Kalliomaa avait 43 ans.

Jan Lagerbohm

L'auteur est un ami de Mika Kalliomaa, et le fondateur et directeur exécutif de Savate Club Helsinki

Traduction: Tiina Porthan